Vos questions sur le virus Ebola

Qu’est-ce qu’Ebola ?

Ebola est un type de fièvre hémorragique sévère, il peut être fatal pour les êtres humains. C’est actuellement le cas dans 36% des cas, mais certaines souches voient leur taux de létalité bien plus fort, comme c’est le cas en Guinée avec 60% de mortalité.

Ce virus est transmis aux hommes par la faune sauvage et se répand chez l’humain par simple contact. L’épidémie qui sévit actuellement aurait démarré un 6 décembre 2013 à Méliandou, en Guinée, tuant un enfant âgé de 2 ans seulement.

Comment Ebola se transmet-il ?

transmission_ebola_chauve_sourisNous pensons actuellement que les chauves-souris de la famille des Pteropodidae sont les hôtes de la maladie. La transmission à l’homme, elle, s’est faite via un contact proche avec du sang, des secrétions, des organes ou des fluides d’animaux infectés. Il peut s’agir de chimpanzés, de gorilles, de chauves-souris, d’antilope ou encore de porc-épic retrouvés morts de cette infection.

Ensuite, la transmission d’homme à homme se fait par contact direct avec le sang, les organes ou tout autre fluide corporel d’une personne touchée par le virus. Les objets peuvent aussi être contaminés et porteur du virus. C’est pour ces raisons que les personnels soignants ont été largement touchés par Ebola.

Quels sont les symptômes d’Ebola ?

La période d’incubation du virus, qui est, intervalle de temps entre le moment de l’infection et les premiers symptômes varie de 2 à 21 jours. Les humains ne sont contagieux qu’à partir du moment où ils développent les premiers symptômes.

Ceux-ci se manifestent par une fièvre soudaine et virulente (38° au moins), une extrême fatigue, de lourdes douleurs musculaires, des migraines et des maux de gorge. Ils sont suivi par des vomissements, la diarrhée et dans certains cas par des saignements externes.

Où en est la recherche ?

Plusieurs traitements sont actuellement en test sur des malades en Espagne, en Norvège et aux Etats-Unis. Parmi ces médicaments, le favipiravir est celui qui nourrit le plus d’espoir pour traiter cette maladie. Il est actuellement en test en France, à Lyon, et les premiers résultats sont attendus dans les mois à venir

Vous avez appris quelque chose ? Partagez.
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*