Que se cache-t-il derrière l’appellation bio ?

La dénomination biologique a connu son avènement suite à l’expansion d’une industrie agroalimentaire non écologique ne pensant qu’à leurs visées commerciales et financières. Cette appellation bio cache aujourd’hui bien des réalités.

Les petits producteurs ont en général, décidé de délaisser l’agrochimie pour revenir à leurs pratiques d’agriculture traditionnelle. Au niveau des grands de l’industrie agroalimentaire, il semble que les principes fondamentaux de la production biologique soient calibrés en fonction d’intérêts économiques…

La signification fondamentale du bio

A ses origines, le bio faisait référence à une agriculture écologique et régionale, effectuée dans le plus grand respect de l’environnement. Les petits agriculteurs voulaient en vulgarisant ce concept, protéger non seulement la nature, mais aussi l’Homme qu’ils ne souhaitaient en aucun cas, léser. La culture selon la vision des premiers pionniers de l’agriculture biologique, devrait être faite dans le plus grand naturel possible, et se faire à un niveau local, pour une durabilité optimisée. Depuis ce temps, ce concept a connu une profonde évolution, et a même atteint un niveau mondial. Aujourd’hui la lutte pour l’obtention du label fait rage et la transparence n’est pas toujours au rendez-vous. Il apparaît que le bio ne soit pas un principe pour la majorité des agriculteurs mais plutôt un modèle économique à la mode, une industrie comme une autre. Arte propose un documentaire très intéressant que je vous propose de regarder pour en savoir plus.

Le bio s’installe à un niveau mondial de production de masse

A ce stade de vulgarisation, on est en droit de se demander si le capitalisme et la recherche de profits, n’ont pas lésé, malmené ce concept et ses valeurs intrinsèques. Actuellement, le concept est  à son apogée, et ne cesse son ascension avec une popularité qui monte en flèche. Avec les récents problèmes de vache folle, de viande de cheval nocive, … le monde s’est de plus en plus tourné vers la consommation bio pour épargner sa santé. Derrière cette appellation traduite par un label vert, se cache donc la promesse d’une alimentation saine sans produits chimiques, produite dans le plus grand respect de l’environnement, et dans des conditions de travail équitables.

Vous avez appris quelque chose ? Partagez.
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*